Gwendoline PIETERS

Blog

Expositions de Groupe

Added Apr 3, 2008

Expositions de Groupe


1998 Le Marseillois, Marseille, France.

Galerie Phocéa, Marseille, France.

1999 Mairie Marseille, France.

2000 Galerie Bleu Sonatine, Dinan, France.

Galerie des Portes Chanac, Tulle, France.

“Concours Lyons”, Cassis, France.
Palais des Arts, Marseille, France.

2002 Carré d’artiste, Aix-en Provence, France.

2004 Galerie Giles Febvre, Ferney-Voltaire, France.

2011 Galerie Karas, Lourmarin, France.

2012 Galerie Laflo,Saint Tropez,France.

Galerie Axeltae, Dijon, France.

2013 Galerie Maznel, Saint-Valery-sur -Somme, France.

2014 Galerie Axeltae, Dijon, France.2014 Galerie Axeltae, Dijon, France.

Salon d’automne, Paris, France.

Read More

« Lignes de perspectives Courbes, Couleurs , Vision oeil de poisson »

Added Apr 3, 2008

Le restaurant ANGELINA,
présente l’exposition

« Lignes de perspectives
Courbes, Couleurs ,
Vision oeil de poisson »

de Gwendoline PIETERS .

L’artiste vous convie au vernissage
le vendredi 18 novembre 2011
à partir de 18 h .




Restaurant ANGELINA
7 avenue Victor hugo 13260 CASSIS


A l’occasion de la fermeture annuelle du restaurant ANGELINA,
Du 14 novembre 2011 au 10 février 2012
Gwendoline PIETERS transformera ce lieu en atelier éphémère .

N ‘hésitez pas à venir la rencontrer .
Renseignements : 06 28 90 14 00

Read More

EXPOSITION COLLECTIVE. GALERIE AXELTAE, DIJON

Added Apr 3, 2008

Le Bien Public 01/03/2013
EXPOSITION COLLECTIVE. GALERIE AXELTAE, DIJON
Cinq univers picturaux par Sophie Van Vlierberghe

Des visages aux formes étranges et aux couleurs éclatantes. Photo Roxanne Gauthier

La galerie Axeltae accueille une exposition collective de cinq artistes : Gwendolyn Pieters, Nicolas Delatronchette, Jean-Louis Thouard, Bénédicte Charpentier, et Jean-Sébastien Still.

Cette exposition mettant à l’honneur la peinture et le dessin permet d’explorer l’abstrait comme le figuratif, le sujet urbain comme le portrait, des ambiances fantaisistes ou au contraire réalistes. Elle permet à chacun des artistes d’exprimer une vision du monde et une technique singulières, la diversité permettant ici de porter un éclairage inédit sur l’ensemble des œuvres.
Nicolas Delatronchette, peintre figuratif ayant déjà exposé à la galerie La Source et à la Coupole, traite le sujet urbain avec pertinence et personnalité, soignant le travail de la couleur et de la lumière, restituant différentes ambiances avec sensibilité. Il peut aussi faire de l’individu un élément central, objet de toutes les attentions du spectateur lorsqu’il est plongé dans un cadre citadin, empreint d’une poésie familière, et inscrire son travail dans une référence à Edward Hopper.
Jean-Sébastien Still fait quant à lui du corps son thème fétiche, le traitant sur le mode de l’abstrait comme du figuratif : l’abstraction permet, grâce aux associassions de couleur et aux effets de matière, de faire de la toile un lieu de représentation organique et charnelle, le figuratif met en scène un corps déconstruit et en perpétuelle transformation.
Des techniques diverses
Jean-Louis Thouard, dessinateur de bande dessinée ayant participé à la dernière édition de “Dijon Vu Par”, expose trois dessins réalisés essentiellement à la mine de plomb, mais comprenant également des éléments d’acrylique ou d’aquarelle. Ils représentent des personnages féminins sensuels et provocants, mélange détonnant de pin-up et de super-héroïnes, posant alanguies ou triomphantes sous le regard bienveillant de Batman.
Bénédicte Charpentier expose un dessin réalisé à l’encre de Chine, témoignant d’une maîtrise technique impressionnante par la précision de son trait.
Gwendolyn Pieters, peintre ayant récemment fait l’objet d’une exposition à la galerie Axeltae, présente à nouveaux quelques-uns de ses paysages enchanteurs aux couleurs chatoyantes : mers jaunes, ciels verts, et arbres bleus contribuent à la création d’un univers fantaisiste et poétique. Les différents éléments picturaux se détachent grâce à des contours appuyés évoquant le sertissage au plomb des vitraux, ou encore l’esthétique des arts illustratifs et de certaines bandes dessinées.
Info Galerie Axeltae, 16, rue Michel-Servet à Dijon. 03.80.33.21.85. Ouvert du mardi au samedi de 14 à 19 heures.

Read More

la provence Marseille

Added Apr 3, 2008

Article du 26 avril 2012

Read More

Marseille hebdo

Added Apr 3, 2008

Article du 25 avril 2012

Read More

Couverture presse 4 septembre 2012

Added Apr 3, 2008

Merci Margaux PALVINI

Read More

"Association des amis de l'artiste cassidaine Gwendoline PIETERS"

Added Apr 3, 2008

Bientôt vous pourrez vous inscrire à cette nouvelle association, c'est en cours...
Si vous êtes intéressé ,n'hésitez pas à m'écrire :
gwendolinepieters@gmail.com
et à me laisser vos coordonnées postales je vous enverrai le dossier d'inscription.
Au plaisir de vous lire.
Gwendoline PIETERS

Read More

BIOGRAPHIE

Added Apr 3, 2008

Born on September 11, 1969 in the south from France, in Provence. Its first name is additional. A short glance thrown on one of its fabrics is enough has to draw up its chart d' artistic identity. Pieters is a woman of North to the dreams of the south. The fabrics of Gwendoline Pieters reveal with force, the femininity of landscapes too many time monopolized by male brushes. Nothing again under the sun Blackcurrant, nothing of nine on the of the department of Var coasts nor in this Mediterranean countryside, this south without real space limits, evoked by Derain, Camoin, Matisse, Van gogh… Nothing again, if this n' is the small valley of Auffes, this small channel hidden in the heart of Marseilles and that of Gwendoline Pieters. Nothing again, if this n' is this roundness, this softness, these forms foolish which tear the reality of the south, deform it to substitute a truth to him that of Pieters. This artist ensures d' a soft voice which the women have of the more flexible articulations. D' where a writing fuller, rounder, softer, a layout of more sinuous brush. Thus this painting carried by the dashes of Gynécée, this female fury that l' artist n' express with vehemence qu' through its fabrics. Flirtant with surrealism, playing with the limits of l' impressionism, the painting of Gwendoline PIETERS plays with the fauvism. The colors, sharp, are based in l' amplitude of the forms, hang, and allure. Through its colors, Pieters moults its softness in aggressiveness. Then, frays with the arabesques overflowing, these conquering colors pacify, attenuate their violence, to generate an original work. Old d' forty d' years, this artist lives in Cassis, where she dreams and paints at the seaside, exposing through France and l' Europe. Its name with the accents wisigothic goes back to several generations. D' access attracted by the fashion, it realizes quickly that its artistic freedom is at the end of its brushes. She forsakes the fashion and paints the world on fabrics or the life s' slack sinuous colors.

Read More

Philosophie

Added Apr 3, 2008

Mon nom est Gwendoline Pieters, après un bac Art et Lettres en 87, j’ai eu eu un parcours atypique, une année de mode à Paris, une année d’expression visuelle publicitaire et une année aux Beaux Art de Marseille.

Finalement, je n’ai pas voulu me plier à des dogmes imposées par la mode, la pub ou par l’état français pour l’école des beaux-arts.
J’ai donc décidée de me réserver une liberté totale dans mes créations et d’exploiter ma veine artistique pour moi-même.
Au début des années 90 , j’ai commencée à peindre à l’huile sur toile, sur le sujet et suis allée sur les traces des peintres venu peindre à la lumière du sud, sur les bords de la méditerranée , en ayant un travail alimentaire le soir.
Fin des années 90, j’ai commencé à participer à des expositions de groupe, puis personnel.
J’ai donc commencé à vivre de ma passion, début 2000.


Mon travail s’est toujours porté sur une recherche psychologique autour de l’enfance, duquel j’ai été éjecté trop tôt.
J’essaye de retrouver les sensations enfantines par la pratique de la couleur et de la ligne.
A travers le monde rêvé de l’enfant , je touche aux thèmes de la beauté, du bonheur et de la joie.
Mes oeuvres déroulent une vision onirique et utopique de la nature,se rapprochant de l’Happy Art Contemporain, forte d’un Synthétisme constructeur, aliénant tout détail inutile, pour transmettre une émotion pur comme nos premiers sentiments.

Je possède un atelier à Cassis, France.
En ce moment, je me concentre sur le thème de Narcisse à travers l’étude de reflets sur l’eau et l’étude de portraits.
Le reflet donne une grande liberté d’expression qui me mène doucement vers une abstraction lumineuse.

"L'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art. » Robert Filliou .

Read More

Atelier

Added Apr 3, 2008

Read More

Powered by Artmajeur